Publié le

Phil Knight ou l’Art de la Victoire

Pour ceux qui aiment lire les histoires d’entrepreneurs ou les success stories, je ne peux que conseiller l’autobiographie du fondateur de Nike.

Phil Knight est un homme qui a su s’entourer des bonnes personnes. Il n’a pas choisi ces personnes en se basant sur un CV ou sur une quelconque paperasse, mais parce qu’elles étaient disponibles, là au bon moment, et surtout passionnées.

Passionnées par le sport, passionnées par la basket et la vente de celle-ci. Et en plus d’être passionnées, certaines d’entres elles étaient des génies, qui inventaient et façonnaient la basket de l’avenir.

Ces hommes inventaient la basket qui optimise la vitesse sur le terrain, celle qui enferme une bulle d’air dans sa semelle.

L’un des associés présent dés le début de Nike, grand adepte de la course à pied et entraîneur sportif (Bowerman), a même écrit un livre sur les bienfaits de l’endurance lui donnant ainsi ses lettres de noblesse. Avant Nike, ceux qui couraient étaient considérés comme des excentriques ou des farfelus.

Une fois que Nike est devenue une grande entreprise, la marque a contribué à améliorer les conditions de travail dans les pays en voie de développement et a inventé un produit remplaçant le caoutchouc (pour la fabrication des semelles et empeignes), n’émanant plus de gaz cancérigènes pour ceux qui le travaillent. Cette innovation a ensuite été appliquée par Adidas et les autres marques concurrentes.

Nike a aussi lancé le GIRL EFFECT : un programme visant à améliorer l’éducation des filles dans les régions défavorisées du monde.

Bref, Nike ne s’est pas faite en un jour et c’est bien plus qu’une société commerciale, c’est avant tout une histoire d’homme.

Pour ceux qui voudraient se procurer ce livre, je l’ai trouvé au rayon marketing de la FNAC. Et le joli mug à coté est disponible sur www.girlinacity.com 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *